Medan 014Médan le 18 février 2016,

« Pour satisfaire à la tradition en cette période hivernale »…..ainsi commence dans le programme la présentation de cette randonnée concoctée par Daniel.

Effectivement dès le départ de Médan les giboulées qui assaillent notre groupe de 24 randonneurs nous rappellent que l’hiver n’a pas dit son dernier mot, les averses de neige fondue et de grêle ponctuent la traversée des villages de Villennes puis via le  GR1 de Marsinval et Vernouillet où une brève halte sous les parapluies nous permet de découvrir l’église  St Etienne   camera1 off et son  portail roman du XIIème siècle.   5224  

Nous poursuivons en direction de la Seine, une ultime giboulée échoue à ralentir l’allure des randonneurs bien décidés à «satisfaire à la tradition», transis nous arrivons enfin au restaurant.

 L'apéritif , le repas mais surtout l’ambiance conviviale chère aux Crampons ont vite fait de réchauffer les corps et les cœurs, après le café Cramponnes et Crampons requinqués repartent d’un  bon pas vers Médan.

Le chemin du retour emprunte la rive gauche de la Seine, en face nous apercevons l'église de Triel sur Seine qui domine le fleuve, les paysages sont comme estompés, au loin passe une  péniche elle semble perdue entre les rives incertaines, en cette fin de randonnée me reviennent comme une évidence ces vers hp offde J. Brel extraits du Plat Pays.

«Avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu
Avec un ciel si bas qu'il fait l'humilité
Avec un ciel si gris qu'un canal s'est pendu
Avec un ciel si gris qu'il faut lui pardonner.»

Maximin