najac 4786Najac, semaine du 13 au 20 mai 2017,

La feuille de route donnée par Jean-François, organisateur de cette semaine, mentionnait des dénivelés proches de 700 mètres selon les randonnées tracées par ses soins. Car, dès lors que nous commencions au bord de l’Aveyron, du Tarn ou du Viaur, il nous fallait monter le long de la falaise ou sur la colline puis la redescendre pour suivre le courant de la rivière. 

Aussi, du point de vue sportif, nous sommes montés, descendus, nous avons transpiré, bu, traîné les pieds…5224

mais toujours avec l’esprit de convivialité,de solidarité et le bonheur de partager tous ces moments ensemble !

Sur le plan touristique, nous avons admiré des paysages à 360 degrés, l’art gothique des maisons bourgeoises de Cordes sur Ciel, de Villefranche de Rouergue aux paysages de « bout du monde », de vallées sauvages et de temples de la nature où l’urbanisme est absent.

Sur le plan sensoriel, nous nous sommes laissé porter par la beauté de notre site d’hébergement situé sur les hauteurs de Najac, la gentillesse du personnel et la saveur des menus. Enfin qui n’a pas fait la photo du Château fort qui émerge de la brume à 7 heures du matin, juste avant le petit-déjeuner ?  Mais partons sur les chemins.

Le jour de l’arrivée, en voiture, tous nos sens étaient en éveil en voyant le village de Najac perché sur toute la longueur d’un éperon rocheux sur fond de ciel bleu !! Les 23 Crampons dont une venait de Lorient, une autre de Saint-Malo et une troisième d’Aix en Provence se sont retrouvés pour visiter ce village avec ses rues pavées, la maison du Sénéchal sans oublier de lire l’écriteau sur le mur de la maison natale d’Alain Peyrefitte.

Pendant une semaine, nous allons sillonner les routes (en voiture) et les chemins (à pied) de 3 départements : l’Aveyron (avec la visite de Villefranche de Rouergue), le Tarn (Albi) et le Tarn et Garonne qui font partie de l’Occitanie (1ère question du quizz selon le rituel !!). Et longerons le Viaur, affluent de l’Aveyron, lui-même affluent du Tarn qui se jette dans la Garonne !.

En prenant le TER pour Laguépie en compagnie de quelques jeunes randonneurs « autochtones » avec qui nous échangeons sur le quai et qui repartiront avec le dernier exemplaire du … quizz. Eux, rentreront à Najac pour le déjeuner et nous nous prendrons le temps de longer puis de traverser le Viaur et l’Aveyron, faire des photos des ruines du château fort, vestiges de la « croisade des Albigeois », d’y monter pour la vue sur les rivières. En fin le long de la randonnée l’œil vif de certains randonneurs nous fera remarquer l’épaisseur importante des lichens sur les arbres.

Le lendemain, nous partirons de Saint-Antonin Noble Val : grande journée de randonnée sous un soleil ardent avec de très belles montées, de bien belles descentes ! et un magnifique panorama sur les méandres de l’Aveyron au Cirque de Bône. L’œil « botanique » de Nicole remarquera la profusion des buis. Après la randonnée nous flânerons dans les rues fraîches du village pour finir pour certains par un pot à l’ombre des platanes sur la place centrale que bordent de belles maisons dans le style gothique.

A Villefranche de Rouergue, une mention spéciale à nos deux guides achérois, Brigitte et Christian, qui ont élaboré studieusement la visite de Villefranche de Rouergue un jour de marché; un pur moment de dépaysement dont voici quelques noms de rues ou de monuments : couvent des Visitandines, le Mazel, maison Dardenne. Tous les guides auront à cœur de nous informer sur la naissance et la définition d’une bastide !

La randonnée à partir de Tanus sera appréciée grâce à la traversée de prés bien verts, à la descente vers le Viaur où nous attend une surprise : le viaduc ferroviaire, construit par l’ingénieur Paul Bodin, élève de Gustave Eiffel. La vue est impressionnante parmi les branches d’arbres sous un ciel bleu. Nous piqueniquerons au bord du Viaur : il faut nous ressourcer avant de remonter sur l’autre versant et faire une halte sur la passerelle qui enjambe le Viaur, puis à la chapelle de Las Planquès, témoignage du 1er art roman méridional.

Enfin les joyaux que sont Cordes sur Ciel et Albi visitées avec des guides des Office de Tourisme :

Cordes, perchée au sommet d’une colline, laisse apprécier ses maisons gothiques et ses ruelles médiévales.

Albi, inscrit au Patrimoine de l’UNESCO, dont le rouge de la brique se reflète dans les eaux vert émeraude du Tarn, transcende sa  puissante cathédrale, sa cité épiscopale et son centre historique.

Chacun, à la fin de la journée avait une façon de se réconforter : un pot en terrasse dans le village, repos dans sa chambre ou bien profiter de la piscine chauffée du centre d’accueil et du sauna.

« Le service de presse » des Crampons, Maximin et Yves, se faisaient une joie de mettre la journée en photo sur la Page Facebook.

Encore un bon moment de partage avec son rituel et sa particularité : l’apéro avant d’aller diner pour partager le débriefing de la journée et pour que Jean-François présente la randonnée et les visites du lendemain.

Les commandes des boissons alcoolisées étaient assurées par Annie qui ne boit pas une goutte d’alcool avec la gentille complicité de Patrick !

Et, lors des marches sur les sentiers on pouvait entendre les Crampons partager leurs souvenirs et dire à son voisin ou sa voisine « tu te souviens à… Ca me rappelle le Luberon ou sur le chemin de Compostelle… ».

Bref, encore une semaine réussie avec ses 3 200m de dénivelé et ses 120 kms parcourus avant de reprendre la route du retour qui pour beaucoup d’entre nous passera par Saint Cirq Lapopie.

Bernadette et Jean-François,